Bruxelles: la Promenade Verte

Promenade balisée bien connue autour de Bruxelles, accessible aux piétons et aux cyclistes. Je propose deux petites variantes à vélo pour éviter des portions désagréables ou difficiles.

Prologue

promenade verteIl n’est plus besoin de présenter la Promenade Verte autour de Bruxelles. Celle-ci est parfaitement décrite dans le guide disponible gratuitement auprès de l’IBGE. Il s’agit d’un parcours d’une soixantaine de kilomètres que l’on peut réaliser en une fois ou par parties. Plusieurs points de départ commodes sont possibles. Parmi eux, ceux qui correspondent à une station de métro : Roodebeek à Woluwé  ou Herrmann-Debroux à Auderghem. Comme il s’agit d’une boucle parfaite, on peut la parcourir dans le sens horlogique ou anti-horlogique. Mon itinéraire favori est horlogique en partant du Parc Seny à Auderghem.

Lors de notre dernier parcours, un VTC s’est montré bien plus adapté qu’un vélo pliant « Dahon Vitesse », peu agréable sur les portions pavées et difficile à maîtriser sur les sentiers moins entretenus.

Auderghem, Watermael-Boitsfort et Uccle

DSC_0048Le sentier se trouve à 50m de la sortie du métro, un peu au-delà des installations d’un loueur d’outillage. DSC_0010Très rapidement, il longe la rivière et se fait très étroit. Les cyclistes sont d’ailleurs invités à mettre pied à terre sur deux courtes portions; ce qui paraît prudent. On aborde ensuite le Parc Seny en lui-même où de larges sentiers accueillent promeneurs piétons et cyclistes.

Au-delà des deux portions de circuit dans le parc, notre chemin emprunte une chaussée bordée de cerisiers du Japon; vaut le détour en saison. Et nous arrivons déjà à l’entrée de la Forêt de Soignes. Le balisage nous invite à y pénétrer par un sentier forestier en pente appréciable où le piéton sera heureux de trouver des marches. La remontée de ces marches à vélo (ou la descente pour ceux qui optent pour le circuit anti-horlogique) demande très certainement des qualités athlétiques et une bonne maîtrise du VTT que je ne revendique pas.

DSCN1758Pour éviter cette portion du parcours, poursuivons plutôt vers la droite, en passant devant un hôtel restaurant puis devant le Collège Saint-Hubert. DSCN1759Nous laissons le Château Charle-Albert, récemment restauré à notre gauche et poursuivons notre chemin, toujours sur la chaussée où circulent peu d’automobiles. A chacun des deux carrefours suivants, nous tournons à gauche. Au deuxième carrefour, un prétentieux vrai faux château de la Loire de construction récente nous regarde passer, derrière ses haies.

DSCN1791En haut de la côte, nous retrouvons l’itinéraire normal et le balisage qui invite le cycliste à la prudence pour descendre la Rue du Buis en forte pente.

Au bas de la descente, nous obliquons à droite pour rejoindre l’étang de Boitsfort et le Chemin des Silex.

Signalons qu’il serait possible d’éviter de gravir cet épaulement entre le Parc Seny et l’étang de Boitsfort en rejoignant la piste cyclable sur le Boulevard du Souverain.

DSC_2789À l’extrémité de l’étang, l’amateur de jardins sera attiré par la visite (pédestre) du Parc Tournay-Solvay. La visite terminée, nous poursuivons par l’ascension d’un petit raidillon qui nous mène à la voie du chemin de fer puis à la Forêt de Soignes. Un sentier nous conduit à Uccle.

Depuis plusieurs mois, au moins, une déviation est proposée au niveau de la traversée de la Chaussée de Waterloo. Celle-ci nous invite à descendre vers la droite pour trouver un peu plus bas l’Avenue du Prince d’Orange, l’Avenue Dolez et la rue Engeland.
Le chemin non dévié est toutefois parfaitement praticable et, s’il traverse également des quartiers cossus, il passe par quelques coins plus pittoresques.
Les deux chemins sont plutôt bien balisés et se rejoignent pour un parcours forestier commun bien en amont de la Chaussée de Saint-Job. Après un passage sous le viaduc du chemin de fer, nous rejoignons le Keyenbempt où nous suivons le sentier.DSCN1762

Clin d'œil à certains de mes élèves
Clin d’œil à certains de mes élèves

Nous échouons sur la rue de l’Étoile que nous traversons au passage pour piétons et longeons le dépôt des trams et l’EFP jusqu’au rond point mégalithique de la Rue de Stalle.

Zapper Forest et passer par le canal

La section suivante de le Promenade Verte ne mérite son nom que sur les premières centaines de mètres. Elle passe ensuite -souvent en piste cyclable- sur des boulevards bruyants et passants, en milieu industriel et même par la gare de Forest. Site glauque s’il en est.

DSC_2806

Je propose une variante qui nous fera passer… en Flandre, ce qui nous fait sortir du giron de la Région Bruxelloise et de l’IBGE.

À partir du rond point de la rue de Stalle, nous abandonnons le balisage officiel et nous suivons la Rue de Stalle Prolongée en direction du Ring sur la piste cyclable et nous nous dirigeons vers Ruisbroek dont nous visons la gare… à peine plus engageante que celle de Forest. Un tunnel nous permet de passer sous les voies du chemin de fer pour rejoindre l’écluse que nous franchissons. Nous pouvons alors suivre la berge du canal, encore entre des sites industriels, mais sans circulation automobile.

DSCN1767DSCN1769DSCN1770Il suffit ensuite de suivre ce chemin de berge presque jusqu’à l’endroit où le Ring franchit le canal.

Quelques mètres avant ce pont, un chemin oblique vers la gauche. Rien n’indique qu’il s’agit de la suite de la Promenade Verte. Et pourtant.

Anderlecht, Ganshoren, Jette

La suite du parcours sur Anderlecht est bien plus agréable, bien balisée et sans grande difficulté. IMAG0398On traverse les champs, un terrain de golf, des étangs.

Et l’on finit par se retrouver en zone urbaine. Nous obliquons alors à gauche en montant le Boulevard Joseph Bracops, juste avant d’arriver au Westland Shopping. Nous retrouvons des quartiers plus paisibles, jardin public, Parc Régional du Scheutbos,… Petit souci de balisage à Berchem Sainte-Agathe au niveau de la Rue Potaarde (qu’il faut emprunter). Un petit passage délicat sur l’Avenue du Hunderenveld en chantier où la piste cyclable se réduit à peu de choses. Et le balisage nous mène alors sans trop de problème au niveau du Centre Commercial Basilix à Ganshoren.

L’Avenue Charles-Quint est traversée au passage pour piétons et nous retrouvons vite le sentier en zone nature, en parc public et, parfois, dans des rues à trafic automobile modéré. Jusqu’au Boulevard Emile Bockstael que nous traversons.

Laeken, Schaerbeek, Evere

IMAG0445DSCN1774Nous remontons ensuite assez longuement sur le plateau du Heysel où nous retrouvons un sentier balisé qui suit partiellement les lignes des trams jusqu’au niveau du Pavillon Chinois.

Un sentier forestier redescend alors vers le canal. Nous laissons la Tour Japonaise à notre droite et profitons de cette longue descente presque sans effort.

DSCN1777En longeant le Parc Royal puis le canal, nous nous dirigeons vers le Pont Van Praet que nous traversons. Immédiatement derrière le pont du chemin de fer, notre chemin oblique à gauche vers la gare de Schaerbeek.
Le chemin reste bien balisé et nous fait monter et descendre, mais sans trop de déclivité, d’abord dans les rues de Schaerbeek puis dans les parcs jusqu’à Evere.

Le sentier pavé qui suit les limites du Cimetière de Bruxelles est très éprouvant pour le Dahon et son usagère. Nous poursuivons jusqu’à la Chaussée de Louvain sans autre souci.

Woluwé et Auderghem

Après le franchissement de l’autoroute en sous-terrain, le chemin oblique à gauche dans le quartier des Constellations. Garder un œil attentif au balisage. Il nous mène au bout de l’Avenue Andromède où le plan officiel nous indique d’obliquer légèrement à droite vers un sentier dans la verdure. Aujourd’hui, cet itinéraire est fermé (définitivement?) pour cause de chantier un peu plus bas et une déviation nous enjoint simplement de traverser et de poursuivre sur la rue interdite à la circulation automobile (sauf le bus).
Nous arrivons finalement sur l’Avenue Marcel Thiry que l’on nous fait traverser à un passage pour piétons situé assez bas déjà, pour obliquer vers un quartier moins fréquenté mais qui nous conduit juste en face de l’Avenue Hippocrate que nous remontons, sur la berge opposée de la Woluwe. Nous retrouvons là un sentier qui débouche dans quelques anciennes rues de la commune. Nous sommes reconduits presque jusqu’au Boulevard de la Woluwe afin de retrouver le Parc de Woluwé, direction le Stade Fallon où nous montons sur le talus du Chemin de Fer et la voie réservée aux piétons et cyclistes.
Nous suivons ce chemin jusqu’à Auderghem où nous quittons le talus du chemin de fer par la gauche. Au Rond Point du Souverain, un petit détour par quelques rues calmes mais peu intéressantes nous est imposé afin de rejoindre le Parc Seny. Une bonne alternative mais qui n’était pas possible quand la Promenade Verte a été dessinée, serait d’emprunter la piste cyclable nouvellement créée et qui circule au centre du Boulevard du Souverain, jusqu’à la station de métro Herrmann-Debroux et au Parc Seny.

La circulation à vélo dans les parcs

Lors de notre dernier parcours de la Promenade Verte, deux personnes à des endroits différents nous ont indiqué qu’il est interdit de circuler à vélo dans les parcs.
DSCN1781 Et, effectivement, à l’article 5, alinéa 3, le règlement des parcs prévoit cette interdiction, sauf pour les enfants de moins de onze ans.

DSCN1783DSCN1784Toutefois, la Promenade Verte, et y compris dans les parcs, est balisée par des indications reprenant clairement la silhouette d’un cycliste et de piétons, mais sans qu’il s’agisse des signaux D7 (disque bleu figurant un vélo blanc), D9 ou D10 (le même, mais figurant un vélo et des piétons).

Signal D7
Signal D7
Signal D9
Signal D9
Signal D10
Signal D10

D’autre part, quand la circulation à vélo est vraiment interdite, l’indication en est donnée clairement (photo ci-dessus à droite). Donc, finalement?

Une réponse officielle claire et circonstanciée, reçue ce 29/07/2014, m’a été fournie en réponse à un mail de demande d’information auprès de l’IBGE. Je la recopie ci-dessous, avec l’autorisation de l’auteur.

Le règlement de parc du 4 mars 1999 prévoyait qu’il était interdit de circuler hors des pistes cyclables dans les parcs régionaux gérés par Bruxelles Environnement – IBGE. Toutefois, un nouveau règlement du 8 mai 2014, entré en vigueur le 21 juillet dernier, abroge cette disposition. Il n’est dès lors désormais plus défendu de circuler à vélo dans les parcs gérés par Bruxelles Environnement – IBGE, pour autant que les usagers les plus faibles ne soient pas mis en danger. A cet égard, il convient donc d’adopter un comportement raisonnable et prudent.1
Ceci étant, la promenade verte qui traverse le parc Seny est soumise à un arrêté ministériel du 14 décembre 2009 qui autorise la circulation à vélo hors des pistes cyclables dans les parcs de la Région de Bruxelles-Capitale et gérés par la Région de Bruxelles-Capitale où passe la Promenade Verte, (uniquement sur les chemins balisés avec le logo de la Promenade Verte régionale).
Ce récent changement de réglementation est sans aucun doute susceptible de créer quelques confusions au début pour les usagers mais Bruxelles Environnement – IBGE travaille actuellement au renouvellement de l’affichage du règlement dans tous les parcs (plusieurs centaines de panneaux) et à la mise en place d’une signalétique appropriée afin de faciliter l’information.

1C’est moi qui souligne.

Itinéraires et GPS

Total à mon compteur: 60 km pour un peu plus de quatre heures en selle. Il faut ajouter les temps de pause.

L’itinéraire détaillé est décrit dans un livret disponible gratuitement auprès de l’IBGE. Le fichier GPX avec mes variantes est disponible ici (fichier zippé).

Itinéraire sur Viewranger
Itinéraire sur RouteYou